Un design épuré pour une clarté de message

Les premières réclames – dit-on –  dateraient de l’époque de François 1er. La communication, la réclame, la publicité, ne prennent d’ampleur véritable qu’à partir du moment où les techniques de production, d’impression, la lithographie ou encore la sérigraphie, se développent. L’ère industrielle, le début de la fabrication en masse, vont mener à la société de consommation moderne dont les principes fondamentaux ont finalement peu changé de nos jours. Il faut vendre, et pour vendre, il faut inciter à l’achat. La communication et plus spécifiquement le design de communication prennent tout leur sens.

Chez COM en Bretagne, on s’intéresse à ces affiches réalisées par des artistes comme Chéret, Cappiello, Cassandre ou encore Péron (un brestois !). Pour nous, ces affiches représentent un vrai héritage. Si la manière de dessiner a évolué, notamment grâce aux outils de création assistée par ordinateur, les principes de compositions restent très actuels !

Cappiello Bitter Campari 1950, Cassandre Le Normandie 1935, Jean Jacquelin Au Maroc par avion 1930, Pierre Péron Bière de Kérinou 1930-1940

Certaines d’entre elles n’ont pas pris une ride : résolument modernes, indéniablement impactantes, claires, sobres, lisibles, ultra design, toujours élégantes !


Le Flat Design au service du contenu

Parmi les différentes approches du design, le Flat design nous intéresse. Les règles qui en régissent les fondements ne sont pas si éloignées du travail des « affichistes modernes ». De grands aplats de couleurs, des typographies soigneusement choisies pour leurs qualités à la fois esthétiques et de lisibilité, des espaces épurés pour bien mettre en valeur le texte, le message. Le Flat design est minimaliste et propose des formes simples, sans surcharge. Cette démarche nécessite de maîtriser la forme, le dessin, les associations de couleurs, de savoir composer avec les différents éléments qui vont constituer l’affiche. Le principe vaut pour tous les supports de communication : la forme au service du fond, le beau dans l’utile, c’est la base même des arts-appliqués.


Le design pour hiérarchiser l’info

Si le designer a l’esprit résolument créatif, il n’en demeure pas moins attentif aux règles de compositions qui sont propres à chaque type de support. Son travail consiste à trouver cet équilibre entre élégance, impact et lisibilité, à savoir jongler avec les niveaux d’informations, à comprendre ce qui doit être mis en avant, ce qui peut être au second plan et à jouer du design pour y parvenir intelligemment.


Séduire sans tout dévoiler 

Chez Com en Bretagne, le credo « trop d’info tue l’info », non seulement on en est convaincues, mais en plus sur un plan strictement visuel, on lui trouve aussi des qualités esthétiques. Bien souvent, une belle photo agrémentée d’un peu de texte inscrit dans une typographie soigneusement sélectionnée suffiront à constituer un visuel esthétiquement réussi et efficace en terme de communication.

Crédits photos 1/©office de tourisme de Carantec 2/©Yvan Zedda 4/©Alexandre Lamoureux

 

 

La typo pour soigner la lecture, pour donner du sens

Le choix des typographies fait partie du travail du designer. En règles général, il est préférable de ne pas avoir dans un support de communication plus de deux à trois typographies. L’alternance de deux polices de caractères différentes n’a pas que des qualités esthétiques, elle permet également de segmenter la lecture. On peut envisager par exemple une première typo pour les titres, puis une seconde pour le texte dit « courant ». En outre, le choix d’une typographie dépend du sujet qu’elle va représenter : on ne choisi pas la même écriture pour une publicité de boite de nuit et un magazine communal !
Quelques exemples :

1/ Affiche pour une exposition au Musée Maritime de Carantec : la recherche s’est portée sur une apparence ancienne en adéquation avec le sujet représenté : un musée qui retrace l’histoire maritime de Carantec.
2/ La typo fait le logo (ou presque !) : formes « vintage » pour cette entreprise qui propose à la vente des véhicules anciens
3/ La typo rappelle l’activité : Aux Etoffes Morlaisiennes est inscrit dans un caractère qui rappelle les formes ondulées du fil à coudre.

1/ Menu enfant au Restaurant Le Petit Relais – Carantec – La typo est interprétée par le cerveau humain comme apparentée au monde de l’enfance
2/Breizh Hours : Ho Penn Bar – Carantec. Typo de fête rappelant les boules à facette
3/ La typo se réfère à la nuit, avec des faisceaux lumineux et s’accorde alors avec le nom de l’événement « la Nocturne », une soirée d’ouverture des commerces de Carantec tard et des animations de Noël

Vous voulez voir nos travaux de création graphique ? Rendez-vous ici

Chez COM en Bretagne, on se nourrit de notre environnement immédiat, du patrimoine, de la création artistique dans son sens le plus large, et puis, on a aussi nos références : le magazine étapes spécialisé dans le design graphique, on adore !